. .

Informations sur l'évènement

07.06.2019 22:35 Il y a : 166 days

Les 25 ans de la Fondation Genshagen - Rencontre et dialogue : une chance pour l’Europe

07.06.2019

© Stiftung Genshagen

La manifestation organisée à l’occasion de l’anniversaire de la Fondation Genshagen a été ouverte par Rita Süssmuth, ancienne Présidente du Bundestag et membre du directoire de la fondation. Monika Grütters, Déléguée du gouvernement fédéral à la Culture et aux Médias, et Dietmar Woidke, Ministre-Président du Land de Brandebourg, ont tous deux évoqué Brigitte Sauzay et Rudolf von Thadden, fondateurs de l’association qui allait devenir la Fondation Genshagen. Ils ont également souligné l’importance de l’orientation franco-germano-polonaise de la fondation, notamment dans le contexte de la révolution pacifique en Europe centrale et orientale il y a 30 ans, qui a ouvert la voie à une Europe unie. Le ministre français de la Culture Franck Riester et le vice-ministre polonais des Affaires étrangères Szymon A. Szynkowski vel Sęk ont salué le travail de la fondation et confirmé la nécessité d’une étroite coopération en Europe.

Au cours du débat, qui a suivi les mots d’ouverture, intitulé « Bâtir une cohésion – un regard sur l’Europe », Jean-Marc Ayrault, Julia von Blumenthal, Basil Kerski et Jonas Lüscher ont discuté des dangers et opportunités actuels pour le continent européen et l’Union européenne. Ils ont échangé sur les rôles complémentaires de la politique et de la culture ainsi que sur l’importance de la participation des citoyens et de l’équilibre social dans de nombreux pays européens. Il a été souligné qu’au cours de leur histoire, la France, l’Allemagne et la Pologne n’ont jamais été aussi proches qu’ils ne le sont aujourd’hui ; il s’agit dorénavant de maintenir et d’entretenir cet acquis. Il faut également rappeler encore et toujours la valeur fondamentale de l’UE en tant que projet de paix, cet aspect n’étant en aucun cas obsolète.

D’anciennes participantes de projets jeunesse menés à la Fondation Genshagen ont relevé le caractère essentiel d’une mémoire commune et transnationale de l’histoire de l’Europe ainsi que de la cohésion sociale pour l’avenir de l’Union européenne.

Lors d’une réception estivale dans le parc du château, les visiteurs ont ensuite eu l’occasion d’apprendre à mieux connaître le travail de la Fondation lors de présentations de projets concrets, de s’entretenir avec les collaboratrices et collaborateurs de la fondation et de poursuivre la discussion sur l’avenir de l’Europe.

Bailleurs de fonds : Déléguée du gouvernement fédéral à la Culture et aux Médias – Service K34, Land de Brandebourg
Responsable : Magdalena Nizioł, Stephen Bastos