. .

Informations sur l'évènement

15.01.2016 09:24 Il y a : 4 yrs

Congrès „Migration – Sécurité – Développement en Afrique du Nord et dans la zone sahélienne“

23.06.2016 - 24.06.2016

Depuis le dénommé „Printemps arabe“ de 2011, la situation politique évolue substantiellement en Afrique du Nord, posant de nouveaux défis à la politique européenne extérieure et de développement.

Les migrations et l’insécurité prises en considération, nos objectifs de développement s’éloignent sensiblement de notre portée. Cela vaut de manière semblable et dans des proportions plus graves encore pour le Sahel limitrophe, où la situation problématique depuis déjà une longue période s’est encore empirée depuis le déclenchement de la crise malienne en 2012.

Le but de ce congrès, auquel vont participer des expertes et experts, et plus précisément des décideurs venus d’Allemagne, de France, de l’Union Européenne aussi bien que des États de la région concernée, sera de sonder les divergences et les similitudes des positions et intérêts de la France, de l’Allemagne, et de l’Union Européenne eu égard des crises et conflits aigus (Libye, Mali, Djihadisme radical), des mouvements migratoires et des perspectives de développement de la région. Il sera aussi question de débattre de quelle façon la politique extérieure, la politique de sécurité, la politique de développement et l’aide humanitaire pourraient agir ensemble de manière plus efficiente, notamment afin de trouver des solutions aux challenges complexes qui se jouent dans la région.

C’est ainsi seulement que la politique de développement, par exemple, pourra être effective dans la « lutte » contre les causes multiples des migrations évoquées dans les débats actuels; sous réserve que les décisions de guerre en matière de politique extérieure et sécuritaire n’encouragent pas conjointement l’expulsion par la force et les migrations.

Participation sur invitation seulement.

Partenaire : Institut allemand pour la politique d’aide au développement (DIE), Fondation Heinrich Böll
Responsable : Dr. Tobias Koepf