. .

Informations sur l'évènement

14.09.2016 09:31 Il y a : 256 days

Cibler l Europe - Impulsions pour l Union européenne de Paris, Varsovie et Berlin.

09.05.2017

L’Union européenne fait face à d’importants défis eu égard aux nombreuses controverses actuelles sur les formes futures de l’intégration européenne. Dans ce contexte, il importe de comprendre ce qui unit profondément l’Union européenne, quelle est sa force de cohésion interne. A l’occasion de son 80ème anniversaire, Rita Süssmuth s’est entretenue le 9 mai 2017 à l’Ambassade de France à Berlin avec trois intervenants des pays du Triangle de Weimar afin de définir de nouvelles impulsions pour l’Europe et de proposer des solutions fructueuses pour l’avenir.

Partant de l’analyse de l’existant, les questions soulevées lors de ce débat entre R. Sussmuth, Gesine Schwan, présidente de la Governance platform Humboldt-Viadrina, Pierre Vimont, Ambassadeur de France et Secrétaire général exécutif du Service européen pour l’action extérieure, et Janusz Styczek, Conseiller auprès de l‘Ambassade de Pologne à Berlin, ont porté sur la place accordée à l Europe dans le débat public et les médias en France, en Allemagne et en Pologne, ainsi que sur les représentations de chacun de ces 3 pays concernant l’avenir de l intégration européenne. Dans ce contexte la perception de chacun des pays par lui-même a été comparée à la perception qu' en ont les deux autres pays. A cette occasion, une attitude critique s’est également manifestée envers la politique intérieure ; ainsi si l Union européenne a bien été une thématique importante de la campagne électorale en France, cela n a été traité que très superficiellement. De même, la politique économique allemande a été critiquée dans le mode de relation qu’elle entretient avec les autres pays européens.

En conclusion, les intervenants ont réfléchi sur les perspectives pour l avenir et discuté des priorités d action les plus urgentes pour l UE. A côté des questions stratégiques et prioritaires, comme la relance de la croissance économique et le renforcement de la sécurité en Europe, les participants ont aussi insisté sur l’importance d’une plus forte participation des citoyens au projet européen. Agir pour l’Europe, ce n’est pas seulement ce que font les gouvernements des pays de l’UE ou les institutions européennes, c’est aussi ce qui devrait concerner chaque citoyen européen dans sa vie quotidienne (que ce soit pour les études, le travail, les loisirs…). C’est aussi sur ce terrain-là celui d’une démocratie de proximité (démocratie locale, participation citoyenne, implication de la société civile…) que l’effort devrait porter.

Ce débat a été organisé en coopération avec l Institut germano-polonais (Darmstadt) et la Fondation scientifique germano polonaise (Frankfurt/Oder)

Contacts : Isabelle Farcat