. .

Informations sur l'évènement

14.06.2018 00:00 Il y a : 216 days

» 1918-1945-2018 : leçons pour l’Europe ? Réflexions du Triangle de Weimar sur l’avenir de l’intégration européenne « (Berlin)

Foto: © Stiftung Genshagen | René Arnold

À l'occasion du centenaire de la fin de la Première Guerre mondiale, la Fondation Genshagen a organisé une conférence publique le 14 juin 2018 dans les locaux de la représentation du Land de Brandebourg à Berlin, en vue de discuter trilatéralement des leçons à tirer de l'histoire européenne du XXe siècle afin de concevoir l'avenir de l'intégration européenne.

Lors de cette rencontre publique rassemblant plus de 140 participants, l'ancien ambassadeur de Pologne en Allemagne et aux États-Unis, Janusz Reiter, a retracé les points forts de l'histoire de la Pologne depuis sa renaissance comme État-nation souverain en 1918, en passant par l'invasion allemande en 1939 et l'oppression soviétique du pays pendant la guerre froide jusqu'à la révolution pacifique de 1989 en Europe et l'adhésion de la Pologne à l'UE en 2004. Au vu des crises actuelles que traverse le projet européen, il a rappelé l'importance de la coopération et de l'intégration européenne comme garanties de sécurité pour les nations européennes et leurs citoyens. C'est particulièrement dans le climat d'incertitude politique actuel, il convient de tirer attentivement les leçons de l'histoire. Cette dernière a montré que la logique de l'égoïsme nationaliste et de la confrontation ne font que des perdants. L'unification de l'Europe, a conclu l'ambassadeur, est un " triomphe de la raison politique contre la fatalité de la géographie et de l'histoire " et doit être poursuivie avec encore plus de ferveur politique.

Lors de la discussion qui a suivi, Dominique Reynié, professeur français de sciences politiques, a rappelé que la vague de populisme autoritaire touche actuellement toute l'Europe et au-delà, l'ensemble du monde occidental. Le " non " français au projet de traité constitutionnel européen en 2005 aurait marqué le point de départ de la crise européenne actuelle Et l'Europe aurait besoin d'institutions communes fortes pour faire face aux crises avec succès. Marieluise Beck, députée de longue date au Bundestag pour le parti Bündnis90/Die Grünen et directrice actuelle du Zentrum Liberale Moderne, a ajouté, quant à elle,que la démocratie libérale est actuellement en danger. Selon elle, les divers phénomènes de crise masquent une véritable crise de confiance des citoyens envers les institutions et les élites. Cela menace non seulement la cohésion de l'Union Européenne, mais aussi la cohésion démocratique à l'intérieur même des États européens. Quiconque souhaite apporter des réponses convaincantes à la crise de l'intégration européenne devrait donc avant tout sauver le modèle de démocratie libérale.

Partenaires : Deutsches Polen-Institut, Fondation germano-polonaise pour la science

Responsables : Martin Koopmann