. .

Construire la cohésion – le voisinage en Europe. Concours de photographie franco-germano-polonais

© Andreas Muhs/OSTKREUZ

Appel à candidatures

En 2020, la Fondation Genshagen lance un appel à candidatures pour un concours de photographie franco-germano-polonais portant sur le thème « Construire la cohésion – le voisinage en Europe ». Pour cela, des photographes entre 18 et 35 ans de France, d’Allemagne et de Pologne sont invités à présenter leur point de vue sur le thème du voisinage. Des séries de photos (6 à 12 travaux) sur le thème « Construire la cohésion – le voisinage en Europe » peuvent être soumises à la Fondation Genshagen jusqu’au 30 septembre 2020.

La Fondation Genshagen s’est fixée un thème central pour les années 2020 et 2021 : elle se concentrera sur le thème « Construire la cohésion – le voisinage en Europe ». La fondation souhaite aborder la question du « voisinage » en tant que compétence en Europe. A travers différents projets, il s’agira de se demander comment cette compétence peut être renforcée, quels sont les moyens d’encourager les liens entre voisins et comment développer durablement la cohésion au sein des sociétés européennes, et entre elles. La Fondation Genshagen part d’une conception large du « voisinage », qui englobe les États, les régions et les villes, les groupes sociaux et les individus dans un contexte européen.

Qu’est-ce que le « voisinage » ? Les thématiques suivantes décrivent le sujet :

Voisinage et mondialisation

- Comment la mondialisation et la numérisation modifient-elles la nature et la pratique du voisinage ?

- Comment la perception du voisinage a-t-elle évolué au fil des générations ?

Voisinage au sein des sociétés

- Nos sociétés se caractérisent par une diversité croissante, et de nouvelles formes de voisinage apparaissent à l’intérieur même des sociétés. Dans ce contexte, quels parallèles et quelles différences peuvent être établis entre la France, l’Allemagne et la Pologne, pays du Triangle de Weimar ?

- De plus en plus, les personnes ont tendance à définir leur identité à travers des critères ethniques ou religieux. Par conséquent, on observe une démarcation plus forte entre les voisins d’une même société. Dans quelle mesure ce phénomène est-il observé dans les pays du Triangle de Weimar ?

- Les métropoles attirent de plus en plus d’investissements économiques, et leur population ne cesse de croître. Comment évoluent dans ce contexte le voisinage des métropoles et des régions rurales dans les trois pays du Triangle de Weimar ?

Voisinage et intégration européenne

- Comment le Triangle de Weimar, en tant que somme de trois relations de voisinage, peut-il influencer positivement le développement de l’UE ? Quelle est l’importance des trois relations de voisinage bilatérales pour le développement du Triangle dans son ensemble ?

- Vues de l’extérieur : comment l’Europe et l’Union européenne sont-elles perçues par leurs voisins environnants ? Et comment cette perception a-t-elle changé ces dernières années (par exemple, par le déplacement du « voisinage » vers les frontières extérieures de l’espace Schengen) ? Qu’en est-il de l’image et de l’attrait de l’UE ?

Ces questions visent à stimuler l’exposé photographique. Cependant, nous ne souhaitons pas vous donner de directives pour votre choix de motifs et votre conception du thème. La pandémie de corona a d’ailleurs soulevé de nouvelles interrogations sur le voisinage et le thème de la cohésion, tant au niveau individuel que sociétal et européen.

Ce concours de photographie est annoncé en France, en Allemagne et en Pologne. Un jury franco-germano-polonais sélectionnera les lauréats. Des récompenses financières seront décernées, et les œuvres gagnantes seront présentées en 2021 au cours d’une exposition itinérante dans les trois pays du Triangle de Weimar.

Qui peut participer ?

Des photographes entre 18 et 35 ans (étudiants et photographes professionnels) venant de France, d’Allemagne et de Pologne.

Que peut-on présenter ?

Les candidats doivent présenter une série cohérente de photographies (6 à 12 photos ; format JPEG, 300 dpi, le côté long maximum 18 cm) et un texte d’accompagnement. Tous les moyens d’expression photographique sont autorisés. Le texte ne doit pas dépasser une page DIN-A4 (max. 4 000 caractères, espaces compris). Il est possible d’inclure des interviews ou des petits textes. Des séries de photos des années 2019 et 2020 seront pris en compte. Les candidatures peuvent être rédigées en français, en allemand ou en polonais.

Comment se présenter ?

Pour participer, veuillez remplir ce formulaire de candidature, puis l’envoyer par mail accompagné de vos travaux avant le 30 septembre 2020 à l’adresse suivante : stolz(at)stiftung-genshagen.de

Veuillez nous envoyer un lien vers les photos et documents que vous avez précédemment téléchargés via un service commun de partage de fichiers.

Prix

  • Premier, deuxième et troisième prix : 2000 € par lauréat
  • Trois prix d’encouragement à hauteur de 500 €

Jury

  • Angelika Eder, directrice, Fondation Genshagen
  • Ulrike Kremeier, directrice du musée d’art moderne du Land de Brandebourg, Cottbus et Francfort sur l’Oder
  • Dominik Kuryłek, responsable de la section photographie et technique de la photographie, Musée de la photographie, Cracovie
  • Florence Lazar, photographe et réalisatrice, Paris

Nous nous réjouissons à l’avance de recevoir vos candidatures !

Pour toute question, veuillez-vous adresser à :

Charlotte Stolz, stolz(at)stiftung-genshagen.de

Tel. +49 3378 80 59 59

Stiftung Genshagen

Am Schloss 1

14974 Genshagen

Allemagne

Partenaires : Fachhochschule Potsdam - University of Applied Sciences, Allemagne, Institut supérieur des arts de Toulouse, France et Poznański Uniwersytet Artystyczny - University of Arts Poznan, Pologne

Bailleurs de fonds : Fondation Gottfried Michelmann

Responsable : Charlotte Stolz