. .

Informations sur l'évènement

13.06.2018 12:25 Il y a : 2 yrs

Le Triangle de Weimar : une opportunité pour renforcer la confiance et la cohésion en Europe

Photo: © Fondation Genshagen | Charlotte Müller

La Fondation Genshagen a presque le même âge que le Triangle de Weimar, et ce n'est pas le fruit du hasard : avec la fin de la guerre froide, les frontières sont devenues plus poreuses en Europe, l'Est et l'Ouest se sont rapprochés, le désir de dialogue, de communauté et de rapprochement politique s'est renforcé. Dans ce contexte, le " Triangle de Weimar " avait pour but de jeter des ponts. Il devait faciliter à la Pologne en particulier le rapprochement avec l'Union européenne et, en même temps, dissiper les craintes de la France de voir l'Allemagne se tourner exclusivement vers l'Est. Avec l'adhésion de la Pologne à l'UE (2004) et à l'OTAN (1999), le Triangle avait ainsi rempli l'essentiel de son rôle, sans pour autant être dissous. Aujourd'hui, entretenir un dialogue constructif entre les trois pays est justement plus important que jamais, mais en même temps cela ne semble pas être une évidence. Certes, le Triangle de Weimar n'a guère réussi par le passé à créer des impulsions marquantes dans l'UE. Toutefois, il représente une opportunité pour renforcer la confiance et la cohésion en Europe, tant entre les acteurs politiques qu'entre les sociétés. La Fondation Genshagen continue d'attacher une importance majeure à l'exploitation de cette opportunité en développant des propositions d'échanges et de coopération : que ce soit pendant l'université d'été rassemblant chaque année des étudiants allemands, français et polonais, ou bien à travers les Weimar Young Perspectives qui invitent de jeunes professionnels des trois pays, issus de la politique, de l'administration et de la science, à une réflexion commune sur des questions de politique extérieure et de sécurité, ou encore grâce à diverses formes de débats publics sur des questions touchant à l'avenir de l'Europe avec des invités des trois pays, le Triangle de Weimar gagne en substance à Genshagen.

Dr. Martin Koopmann