. .

Informations sur la publication

18.09.2015 14:18 Il y a : 4 yrs
Catégorie : Publikationen, Genshagener Papiere

Genshagener Papier N°18


Juli 2016

Auteur : Martin Koopmann

En cette année de 25ème anniversaire du Triangle de Weimar, le diagnostic est décevant. Depuis l'élargissement à l'Est de l'UE, le Triangle manque de visibilité dans la sphère politique et reste au mieux associé à une politique purement symbolique. Dans le même temps, les conditions nécessaires à un redémarrage se sont considérablement détériorées par rapport à 1991. L'UE est confrontée à de nombreuses crises internes et externes, dont la plus lourde se dessine suite au référendum en Grande-Bretagne. C'est précisément la raison pour laquelle l'Europe a besoin du Triangle de Weimar qui rassemble les trois pays clés au cœur de l'Union. Compte tenu des divergences parfois fortes sur les questions européennes entre Berlin, Paris et Varsovie, les missions et les objectifs futurs du Triangle doivent donc être déterminés avec discernement. Ainsi doit être sollicité le Triangle à l'avenir ; tout d'abord en tant que plateforme permettant d'instaurer un climat de confiance entre les trois gouvernements. Ensuite, il faut déclarer la politique de défense et de sécurité comme principale priorité d'action commune et instaurer un Conseil de Weimar pour la sécurité et la défense. Enfin, à long terme cependant, les trois pays doivent relever le défi consistant à reprendre les missions de la coordination et du pilotage stratégiques dans les grands secteurs d'avenir de l'intégration européenne. Tout ceci ne peut se produire qu'en complément de bonnes relations franco-allemandes et non en remplacement de celles-ci.

La version française a été publiée par l'IFRI (www.ifri.org).